Accueil.Test Tomtom.Test Accessoires.Zones de Danger.Trucs & Astuces.Dépannage.Forum.Contact.
Donation Paypal
Accueil
Presque tous les appareils récents de smartphones, PDA, lecteurs MP3, consoles portable, GPS sont équipés d’écrans tactiles.

Si dans la plupart des cas, l’utilisation de ces écrans ne pose pas de problèmes (taille de l’écran confortable, icônes de grandes dimensions), certains soucis peuvent apparaître lors de la saisie manuelle d’une adresse:
• écran de petite taille (3.5 pouces pour les One, Start et Rider)
• clavier virtuel trop petit pour la saisie des lettres

L’âge avançant, ces problèmes pour cliquer au bon endroit (dextérité manuelle réduite, soucis médicaux ou autres...) peuvent s’accroître.

D'ailleurs Tomtom l’a bien compris et commercialise sur les derniers Tomtom Rider un écran de saisi inspiré de celui des téléphones portables.
Autre possibilité: avoir un GPS avec un écran de très grande taille (5 pouces), ce qui simplifie un peu la saisie d’une adresse.

Jusqu’a présent, la solution la plus simple était d’utiliser un stylet ou un quelconque objet qui ne puisse pas rayer l’écran pour effectuer la saisie des lettres.
Par contre, les possesseurs de Tomtom GO Live 1000 / 1005 ont très vite remarqué que seule une pression directe du doigt sur l’écran parvenait à sélectionner une icône ou une lettre
Cela est dû à la technologie employée:
Jusqu’à présent, les écrans de tous les Tomtom étaient des écrans à technologie dite « résitive ». Avec la sortie des GO Live 1000 / 1005 (ainsi que les Pro 7100 / 9100), Tomtom utilise des écrans de technologie « capacitive » (comme sur les iPhone).
Écrans résistifs

La dalle tactile résistive est constituée de deux couches parcourues par un courant électrique. La première couche est un support en verre, au-dessus de laquelle se trouve une seconde épaisseur en plastique souple, qui est à la surface du GPS.
Ces membranes sont conductrices par l’ajout d’une couche d’oxyde métallique, elles sont maintenues séparées par des minuscules patins isolants.
Lorsque l’utilisateur exerce une pression sur un point précis de l’écran, la surface en plastique souple entre en contact avec l’écran en verre.
Les deux surfaces entrent en contact, ce qui entraîne une variation dans les champs électriques des deux faces, qui sera retransmis en information et traité instantanément par l’algorithme (processus) de calcul intégré dans l’appareil.      
Avantage / inconvénient

+ Coût et prix de revient maîtrisés
+ Écran répondant à toutes formes de pression (doigt, ongle, stylet....)

- Plus sensibles aux griffures et rayures
- Sensibilité de la dalle s’amenuisant dans le temps
- Consommation électrique
Avantage / inconvénient

+ Écran robuste redoutant moins les chocs
+ Écran lumineux et ayant une meilleure transparence
+ Technologie multi touch + facile à mettre en oeuvre qu’avec un écran résistif

- Tarif élevé
- Grande sensibilité de l’écran à la présence d’eau et d’humidité
- Écrans difficilement utilisables autrement qu’à main nue
Différences entre les technologies d’écrans:
Test du stylet Dibber de Proporta
pour écrans capacitif
Clavier virtuel d’un Tomtom Urban Rider
Clavier virtuel d’un Tomtom GO Live 1005
Écrans capacitifs

La technologie d’écrans tactiles capacitifs s’appuie sur une surface solide de type verre, laquelle est parcourue par une grille électriquement chargée et presque invisible à l’oeil nu.
L’accumulation de charges électriques sur la plaque de verre lors du contact des doigts de l’utilisateur transfère une partie de ces charges dans les doigts, ce qui provoque un déficit qu’il suffit ensuite de localiser pour traiter l’information.
Le traitement de l’information se fait au moyen d’un algorithme de calcul intégré directement dans le périphérique. Il détermine le ou les points d’impact (dans le cas du multi touch), le sens du mouvement, parfois la pression exercée, et agit en conséquence.
Pour plus d’information, RV sur InterfaceTactile.com
Pour essayer de pallier à l’un des principaux défauts des écrans capacitifs de nos GO Live 1000 / 1005, nous allons tester le stylet Proporta Dibber initialement conçu pour les iPhone et iPod Touch (également équipés de ce genre d’écran).
Descriptif:
Le stylet fait 106 mm de longueur pour 7 mm de diamètre. Le poids de quelques grammes est insignifiant.
Le corps du stylet est en aluminium avec une finition chromé ce qui en fait un objet très léger ayant un contact et une prise en main agréable;
Les plus pinailleurs pourront trouver que le tube chromé du stylet marque un peu trop les traces de doigts.

D’un coté, nous avons une épingle en plastique comparable à celle d’un stylo classique, et de l’autre un embout tactile en forme de demi-sphère fait d’une matière rappelant du caoutchouc souple; Sa fonction étant bien entendu de se substituer à la pression du doigt.
A l’usage:
La saisie d’une adresse ne pose pas de problème:
la pression a exercer sur le stylet pour faire une sélection que l’écran tactile détectera est tout à fait modéré.
Attention, l’effleurement de l’écran ne suffira pas.

Du fait de la forme sphérique de l’embout tactile, le stylet est utilisable quel que soit son angle par rapport à l’écran, ce qui fait que la précision de pointage sera toujours au rendez-vous.

Par contre, en ce qui concerne le glisser / déplacer en mode « explorer carte », le résultat est moins satisfaisant, alors que l’opération est très simple avec un doigt.
Avec le stylet, il faut franchement appuyer sur celui-ci jusqu’à déformer l’embout, pour parvenir à un résultat identique.
Ce type de manipulation n’est pas du tout agréable. L’appui continu et prononcé du stylet sur un écran tactile a toujours quelque chose de gênant.

Comme nous l’indiquions ci-dessus, le stylet mesure 10 cm. Il semble que quelques centimètres de plus auraient apporté un confort supplémentaire pour l’utilisateur en améliorant la prise en main.

Dans les points positifs, il convient de signaler que le stylet marque pas ou peu l’écran comparé aux doigts qui le salissent.

Précisons pour être complet que le stylet Dibber de Proporta fonctionne également avec les écrans résistifs des autres Tomtom.
Les plus:
• Performant pour saisir au le clavier virtuel ou pour sélectionner une icône
• Discret et passe partout
• Utilisation multi-usages possible avec toutes technologies d’écrans
Les moins:
• Utilisation peu naturelle en mode glisser / déplacer ou il faut franchement appuyer sur le stylet pour obtenir un résultat satisfaisant
• Peut être un peu court
Le stylet Dibber de Propota pour écran capacitif (comme nos Tomtom Go 1000 /1005 et Tomtom Pro 7100 / 9100) rempli correctement son office: Il permet la saisie d’une adresse avec une plus grande précision que le doigt.
Par contre, pour ceux qui ne rencontrent aucune difficulté à utiliser le clavier virtuel ou qui se servent de la commande vocale, celui-ci ne sera pas d’une grande utilité.
A l’opposé, pour ceux ayant des problèmes de saisie d’adresse (agilité manuelle réduite, handicap, simplicité.....etc), ce stylet Proporta Dibber sera d’une grande aide.

Vendu moins de 10 €, ce stylet Proporta Dibber peut-être un investissement intéressant.
L’avis de Titus:
Forum Tomtomax.
Retrouvez les avis des membres de notre communauté dans le Forum
Copyright © 2007-2012, Tomtomax. Tous droits réservés.
Tomtomax est une association de loi 1901 déclarée en Préfecture
Test d’accessoires
Testé par Titus le 29 mars 2011